Liste commentée des publications

Récapitulatif :

- 1 manuel
- 15 chapitres d’ouvrages et actes de colloques
- 1 thèse et 2 mémoires

- 3 communications sur invitation
- 20 communications à des congrès internationaux avec comité de lecture
- 2 communications à des congrès nationaux avec comité de lecture
- 0 communications à des congrès sans comité de lecture

- 3 ans de cours semestriels dans le cadre d’une licence
- 5 interventions ponctuelles dans le cadre d’une licence ou d’un master
- 4 interventions ponctuelles dans le cadre de cours extra-universitaires
- 9 interventions ponctuelles dans le cadre de séminaires et événements de divulgation scientifique

- 1 prix de thèse
- 1 prix lié à un projet

- 4 fois membre d’un comité d’organisation
- 1 codirection de mémoire de Master2
- 6 citations de mes travaux dans des revues ISI (mise à jour au 01/05/2014)


I ‑ Livres et manuels

[006] A. Di Renzo, L. Lamano, T. Lucioli, B. Pennacchi, G. Gianfreda, G. Petitta, C.S. Bianchini, P. Rossini, E. Antinoro Pizzuto. 2011. Scrivere la LIS con il SignWriting : manuale introduttivo : 1‑164 + XIII. [ISBN 978‑88‑85059‑28‑3]
Adaptation à la LIS (et en italien) du Manuel officiel de SW publié par Sutton en 1995. Le manuel constitue un support pour l’apprentissage de SW de la part d’un public adulte composé de sourds et d’entendants.
DOWNLOAD


II ‑ Chapitres d’ouvrages et actes de colloques

[018] C.S. Bianchini, F. Borgia, M. De Marsico. 2014 [in press]. Re‑arranging SignWriting to facilitate its learning and diffusion, and to promote linguistic research on Sign Languages. Digital Scholarship in the Humanities [Proc. DH2014] [ISBN ...]
Le lien entre les besoins des utilisateurs de SW et les différentes réorganisations du systèmes proposées par Bianchini, Borgia et De Marsico 
NO DOWNLOAD AVAILABLE 

--------------------------

[017] Typannot team (D. Boutet, P. Doan, I. Renna, C. Danet, C.S. Bianchini, M. Rébulard, T. Goguely, B. Denny). 2014 [in press]. Le projet Typannot (titre non définitif). In Culture et recherche, 130 [ISSN 0765-5991]
Présentation du projet Typannot
NO DOWNLOAD AVAILABLE

--------------------------

[016] F. Borgia, C.S. Bianchini, M. De Marsico. 2014. Towards improving the e learning experience for deaf students: e LUX. In C. Stephanadis, M. Antona Universal access in human computer interaction: universal access to information and knowledge (Proceedings of HCII2014). Lecture Notes in Computer Science (Springer), 8514(2): 221-232 [ISBN 978-3-319-07440-5]
...
SPRINGER OFFICIAL DOWNLOAD 

--------------------------

[015] C.S. Bianchini. 2013 [accepté pour la publication]. Regard sur la nature de SignWriting (SW), un système pour représenter les Langues des Signes (LS). Les dossiers de HEL (SHESL, Paris), n. … : …. . Publication électronique http://htl.linguist.univ-paris-diderot.fr/dosHEL.htm [ISBN 978-954-20-0555-1]
Comparaison de SW avec différents systèmes de notation des langues vocales (alphabet, caractères chinois, écriture Hangul) et signées (dessins et vidéos, notation de Stokoe et systèmes dérivés) afin de parvenir à une définition de la nature de SW. En conclusion, SW est décrit comme un système différent des autres, car il est fondé sur la représentation de la « trace » du mouvement.
NO DOWNLOAD AVAILABLE 

--------------------------

[014] C.S. Bianchini. 2014. Rappresentare le Lingue dei Segni con SignWriting : evoluzione di SW sulla base delle esigenze di rappresentazione degli utenti. In P. Fabbri, T. Migliore, A. Perri (éds.). Scritture per immagini. Il Verri (Milano), 53(oct) : 126-135. [ISBN 978-889-85-1408-3]
Analyse de l’interaction entre l’évolution « officielle » de SW (c.-à-d. celle gérée par le groupe de Sutton) et les modifications de SW qui sont apportées par les utilisateurs pour satisfaire leurs exigences de représentation. SW est le fruit de deux poussées : l’une à partir du bas, qui mène à la création des glyphes, et l’une à partir du haut, qui sauvegarde (dans toute la mesure du possible) la cohérence graphique du système.
NO DOWNLOAD AVAILABLE 

--------------------------

[013] C.S. Bianchini, F. Borgia, 2012. Writing Sign languages : analysis of the evolution of the SignWriting system from 1995 to 2010, and proposals for future developments. Proc. Int. Jubilee Congr. Technical University of Varna, 6 : 18‑123. [ISBN 978‑954‑20‑0555‑1]
Description et analyse des modifications subies pas SW au cours des 15 dernières années, afin de comprendre le lien entre SW et la communauté de ses utilisateurs, mais aussi de contrer l’idée que son expansion continuelle constitue une limite à son utilisation.
DOWNLOAD

--------------------------

[011] C.S. Bianchini, F. Borgia, M. De Marsico. 2012. SWift : a SignWriting editor bridging between deaf world and e‑learning. Proc. IEEE Int. Conf. on Advanced learning technologies ICALT : 526‑530. [ISBN 978‑0‑7695‑4702‑2 ; DOI 10.1109/ICALT.2012.235]
Comparaison de l’éditeur de texte pour SW « SWift » et du logiciel officiel « SignPuddle », développé par l’équipe de Sutton, afin de montrer les fonctions qui ont été modifiées, supprimées ou ajoutées pour obtenir un logiciel qui soit ergonomique et « deaf-centered », c’est-à-dire pensé avec les sourds pour parvenir à répondre à leurs besoins (surtout en rapport avec leur aptitude au visuel).
DOWNLOAD

--------------------------

[010] F. Borgia, C.S. Bianchini, P. Dalle, M. De Marsico. 2012. Resource production of written forms of Sign Languages by a user‑centered editor, SWift (SignWriting improved fast transcriber). Proc. VIII Int. Conf. LREC : 3779‑3784. [ISBN 978‑2‑9517408‑7‑7]
Mise en lumière du rapport entre la création de l’éditeur de texte pour SW « SWift » et le travail linguistique et méthodologique effectué sur SW au sein du groupe LLISS du ISTC-CNR , plus particulièrement : le lien entre le choix des fonctions à insérer dans le logiciel et les recherches sur SW, et le lien entre l’adaptation du « think‑aloud protocol » aux fins de l’évaluation du logiciel et l’expérience de travail avec les sourds au sein du LLISS.
DOWNLOAD

--------------------------

[009] C.S. Bianchini, F. Borgia, P. Bottoni, M. De Marsico. 2012. SWift : a SignWriting improved fast transcriber. ACM AVI2012 - Proc. Conf. on Advanced visual interfaces : 390‑393. [ISBN 978‑1‑4503‑1287‑5]
Description de l’éditeur de texte pour SW « SWift » et mise en rapport entre l’organisation du logiciel et la nouvelle organisation de SW proposée dans ma thèse de doctorat. Présentation du modèle de travail « deaf-centered », c’est-à-dire où chaque phase de la réalisation (d’une interface, d’un logiciel, etc.) est concertée avec les sourds, en tant que destinataires du produit.
DOWNLOAD

--------------------------

[008] A. Di Renzo, G. Petitta, T. Lucioli, C.S. Bianchini, T. Gulli, P. Rossini. 2012. L'Inno di Mameli tradotto in Lingua dei Segni Italiana (LIS) : un'analisi linguistica. Collana Pubblicazioni SLI (Ed. Bulzoni, Roma), 57 : 219‑233. [ISBN 978‑88‑7870‑722‑1]
Article thématique pour fêter les 150 ans de l’unité de l’Italie. Á travers la comparaison de deux versions en LIS de l’hymne national italien, les auteurs analysent la situation des sourds, une nation dans la nation, avec leur langue et leur culture. Du point de vue linguistique, ils observent la façon dont les aspects poétiques de l’hymne (vocabulaire, rythme, musicalité, etc.) ont été rendus en LIS ainsi que la transposition des idéaux liés au Risorgimento italien.
DOWNLOAD

--------------------------

[007] C.S. Bianchini, A. Di Renzo, T. Lucioli, P. Rossini, E. Antinoro Pizzuto. 2012. Unità Lessematiche e Strutture di Grande Iconicità nella Lingua dei Segni Italiana (LIS) : nuovi dati e nuove metodologie di analisi. Collana Pubblicazioni SLI (Ed. Bulzoni, Roma), 56 : 289‑302. [ISBN 978‑88‑7870‑655‑2]
Analyse de la présence en LIS de différents types de structures langagières (notamment les SGI, Structures de Grande Iconicité, et les UL, Unités Lexématiques) à travers la comparaison des façons différentes de signer un même référent. Ce travail, mené sur des textes écrits et sur des textes transcrits à l’aide de SW, a permis de mettre en évidence l’emploi distinct des SGI et des UL dans ces deux modalités expressives. L’article propose aussi une réflexion sur l’insuffisance des moyens techniques (logiciels) pour l’annotation de productions en SW, et présente « SignManager », un logiciel ad hoc créé pour mener cette recherche.
DOWNLOAD

--------------------------

[005] C.S. Bianchini, F. Borgia, M. Castelli. 2011. L’appropriation et les modifications du SignWriting (SW) de la part de locuteurs de Langue des Signes Italienne (LIS). Trav. Linguist. CerLiCO : in press [ISSN 1158‑5552].
Analyse des façons dont les utilisateurs experts de SW modifient le système pour parvenir à satisfaire leurs exigences de représentation des LS. L’article met en évidence le fait que ces processus ne sont pas le fruit du hasard mais d’une véritable appropriation du système de la part de ces utilisateurs. Le rôle fondamental de la lisibilité comme critère d’évaluation d’une production en SW est également mis en évidence.
NO DOWNLOAD AVAILABLE 

--------------------------

[004] C.S. Bianchini, G. Gianfreda, A. Di Renzo, T. Lucioli, G. Petitta, B. Pennacchi, L. Lamano P. Rossini. 2010. Écrire une langue sans forme écrite : réflexions sur l’écriture et la transcription de la Langue des Signes Italienne. Trav. Linguist. CerLiCO (Ed. PUR, Rennes), 24 : 71‑89. [ISSN 1158‑5552 ; ISBN 978‑2‑7535‑1472‑0]
Approfondissement de l’article précédent (cf. plus bas, Gianfreda et al., 2009). L’article souligne la possibilité offerte par SW de faire naître, chez les sourds connaissant le système, des réflexions métalinguistiques.
DOWNLOAD

--------------------------

[003] E. Antinoro Pizzuto, C.S. Bianchini, D. Capuano, G. Gianfreda, P. Rossini. 2010. Language resources and visual communication in a deaf‑centered multimodal e‑learning environment : issues to be addressed. Proc. VII Int. Conf. LREC, Workshop “Supporting e‑learning with language resources and semantic data” : 18‑23. [ISBN 2‑9517408‑6‑7]
Analyse des problèmes liés à la création d’une plate‑forme d’apprentissage à distance (e‑learning) visant un public sourd : tout en misant sur le visuel (bien qu’il faille avant comprendre comment fonctionne l’attention des sourds), il ne faut pas oublier la difficulté que bon nombre de sourds rencontrent avec la modalité écrite (80% des sourds sont illettrés).
DOWNLOAD

--------------------------

[002] G. Gianfreda, G. Petitta, C.S. Bianchini, A. Di Renzo, P. Rossini, T. Lucioli, B. Pennacchi, L. Lamano. 2009. Dalla modalità faccia‑a‑faccia ad una lingua scritta emergente : nuove prospettive su trascrizione e scrittura della Lingua dei Segni italiana (LIS). Atti IX Congr. Int. Ass. It. Ling. Appl. [AItLA]. Guerra Ed., Perugia : 413‑437. [ISBN 978‑88‑557‑0263‑8]
Analyse de la différence entre modalité écrite (émergente) et modalité face‑à‑face en LIS, regardée à travers 5 productions en SW, 2 transcrites et 3 écrites. L’article met en lumière les stratégies linguistiques utilisées par les experts de SW lors de la production d’une version écrite de la LIS, en particulier la façon dont ils l’adaptent pour « écrire pour un absent » (alors que la modalité face‑à‑face nécessite la présence de l’interlocuteur).
DOWNLOAD


III ‑ Thèse et mémoires

[012] C.S. Bianchini. 2012. Analyse métalinguistique de l’émergence d’un système d’écriture des Langues des Signes : SignWriting et son application à la Langue des Signes Italienne (LIS). Université de Paris VIII / Università di Perugia, Dissertation de doctorat (directeurs : prof. C. Cuxac et M. Castelli ; co‑directeurs D. Boutet et E. Antinoro Pizzuto†). Soutenance le 18 septembre 2012, mention très honorable avec félicitations du jury à l’unanimité
La LS est une langue qui n’a pas développé de forme d’écriture. La thèse fournit un aperçu des systèmes d’écriture des langues vocales et signées puis affronte une étude minutieuse de SW ‑ sous divers angles. Elle analyse ensuite l’utilisation de SW par un groupe d’experts de LS, de SW et les problèmes liés à la linguistique des LS, ce qui permet de rendre compte des mécanismes de production (en écriture et transcription) et de lecture du système, mais aussi des réflexions épi- et méta‑linguistiques que SW suscite chez les sourds qui maîtrisent le système. Enfin, les problèmes liés à l’informatisation de SW sont présentés, ainsi que des logiciels permettant de résoudre ces problèmes et qui sont le fruit de collaborations nées au fil de la réalisation de la thèse.
DOWNLOAD (thèse) ; DOWNLOAD (annexes)

--------------------------

[001] C.S. Bianchini. 2006. Analogie ed omologie nell'indicazione delle relazioni spazio‑temporali in codici diversi : per un'analisi delle modalità comunicative nel linguaggio dei gesti e nella Lingua Italiana dei Segni (directeur : M. Castelli). Mémoire de « laurea specialistica » (équivalent Master2) en Comunicazione Multimediale. Università degli Studi di Perugia, 347 pages. Note : 110 e lode (équivalent très honorable avec félicitations du jury)
Analyse comparative de signes présents dans le dictionnaire de référence de la LIS (le « Radutzky ») et des recueils de gestes emblématiques de la culture italienne. Á travers une analyse des ressemblances et des différences, le but était de comprendre l’influence que peut avoir une culture gestuelle riche (en l’occurrence italienne) sur la LS pratiquée dans le pays.

--------------------------

[000] C.S. Bianchini. 2004. L'importanza del cronista non professionista per il reperimento e la diffusione dell'informazione (directeur : P. Pensosi). Mémoire de « laurea triennale » (équivalent Licence3) en Scienze della Comunicazione. Università degli Studi di Perugia, 43 pages. Note : a pieni voti (équivalent mention bien)
Analyse du phénomène du « journalisme diffusé » (à l’époque à ces débuts), c’est‑à‑dire le fait que quiconque, équipé d’un appareil numérique et d’une connexion internet, pouvait générer du matériel susceptible de faire « la une » des journaux. Le but était de comprendre les répercussions de ce phénomène sur le journalisme professionnel.


IV ‑ Communications lors de colloques

A – Communications sur invitation

[C025] C.S. Bianchini. 2013. La notation des corpus de Langues des Signes : un défi encore ouvert. « Parole 5 » : Journée d'étude FoReLL/MSHS « Corpus oraux et multimediaux : segmentation, transcription, annotation et exploitation » (France, Poitiers 13/12/2013) : p. 6. SUR INVITATION
Le problème de l'annotation des LS due à l'absence d'un système de notation efficace: comparaison entre l'annotation des LV et des LS

--------------------------

[C018] C.S. Bianchini. 2012. Iconicità della lingua, iconicità della rappresentazione : la Lingua dei Segni Italiana ed il SignWriting. Seminario IUAV “Scritture per immagini : tipografie, chirografie, lingue artistiche” (Venezia, 26‑27/04/12). SUR INVITATION
Présentation sur la manière dont SW rend iconiquement une langue qui, de par sa nature, est iconique (mais il faut souligner que l’iconicité en LS ne se résume pas à une simple iconicité d’image). Une attention particulière a été accordée à la création de nouveaux glyphes en SW, opérée de façon décentralisée et rendue possible grâce à l’iconicité d’image qui régit les glyphes.

--------------------------

[C017] C.S. Bianchini. 2012. L’adattamento del sistema SignWriting da parte di utenti sordi esperti. Conv. “In cammino verso il linguaggio : dalla deissi gestuale alle Strutture di Grande Iconicità” in memoriam di Elena Antinoro Pizzuto (Roma, 10/01/12). SUR INVITATION
Approfondissement de la présentation effectuée au CerLiCo d’Orléans (cf. plus bas Bianchini et al., 2011).

*****************

B – Colloques internationaux avec comité de lecture

[C032] D. Boutet, P. Doan, I. Renna, C. Danet, C.S. Bianchini, M. Rébulard, T. Goguely. 2015 [accepté]. Typannot: a project for sign language annotation using an ad-hoc glyph system. 2nd International Conference on Sign Language Acquisition ICSLA (Amsterdam, 1-3/07/2015) : #...
Présentation du modèle glyphique élaboré au sein de Typannot

--------------------------

[C031] D. Boutet, P. Doan, I. Renna, C. Danet, C.S. Bianchini, M. Rébulard, T. Goguely. 2014. Annotating sign language using a dedicated glyph system 4th Australasian Deaf Studies Research Symposium (Renwick NSW Australia, 25-26/10/2014) : #...
Présentation des configurations du modèle glyphique élaboré au sein de Typannot

--------------------------

[019->C030] F. Borgia, C.S. Bianchini, M. De Marsico. 2014. SWift, a user centered digital editor for SignWriting within SWORD project. SignWriting Symp. webinar (USA, CA, La Jolla, 21-24/07/2014) : #1.
Présentation de SWift

--------------------------

[018->C029] C.S. Bianchini, F. Borgia. 2014. Implementation into the SWORD project of observations arising from the process of users' appropriating and adapting SignWriting. SignWriting Symp. webinar (USA, CA, La Jolla, 21-24/07/2014) : #1.
Rapport entre l'expérience d'utilisation de SW des sourds du ISTC-CNR, la reclassification de SW et le développement de nouveaux logiciels (notamment SWift et OGR) 

--------------------------

[018->C028] C.S. Bianchini, F. Borgia, M. De Marsico. 2014. Riorganizzare SignWriting per favorire la ricerca linguistica sulle Lingue dei Segni. Int. Conf. Digital Humanities 2014 « La montée en puissance de la culture numérique » (Suisse, Lausanne, 08-11/07/2014) : #601.
cf. article correspondant

--------------------------

[C027] F. Borgia, C.S. Bianchini, M. De Marsico. 2014. Towards improving the e learning experience for deaf students : eLUX. Human Computer Interaction International Conf. HCII2014 (Grèce, Heraklion, 22-27/06/2014).

--------------------------

[C026] C.S. Bianchini. 2014. Représenter les Langues des Signes (LS) à travers SignWriting (SW) : peut-on parler de « faute d’orthographe » en SW ? Int. Conf. Writing Research Across Borders III (France, Paris Nanterre, 19-22/02/2014).

--------------------------

[C024] C.S. Bianchini. 2013. Sur la nature de SignWriting (SW), un système pour représenter les Langues des Signes (LS) : comparaison avec les systèmes de représentation des LS et les écritures des langues vocales. Colloque SHESL – HTL “Écriture(s) et représentations du langage et des langues” (Paris, 25-26/01/2013)  : p. 16.
Cf. article correspondant

--------------------------

[C022] C.S. Bianchini, F. Borgia, M. De Marsico. 2012. SWift : a SignWriting editor bridging between deaf world and e‑learning. IEEE Int. Conf. Advanced learning technologies ICALT2012 (Roma, 04‑06/07/12).
Cf. article correspondant

--------------------------

[C021] F. Borgia, C.S. Bianchini, P. Dalle, M. De Marsico. 2012. Resource production of written forms of Sign Languages by a user‑centered editor, SWift (SignWriting improved fast transcriber). VIII Int. Conf. on Language Resources and Evaluation LREC (Istanbul, 21‑27/05/2012).
Cf. article correspondant

--------------------------

[C020] C.S. Bianchini, F. Borgia, M. De Marsico. 2012. SWift : SignWriting improved fast transcriber. 11th Int. Working Conf. Advanced visual interfaces AVI2012 (Capri 21‑25/05/12).
Cf. article correspondant

--------------------------

[C016] A. Di Renzo A., G. Petitta, T. Lucioli, C.S. Bianchini, T. Gulli, P. Rossini. 2011. L’Inno di Mameli tradotto in Lingua dei Segni Italiana (LIS) : un’analisi linguistica. XLV Cong. Int. Società Linguistica Italiana (SLI) « Coesistenze linguistiche nell'Italia pre- e post‑unitaria » (Aosta, Bard, Torino, 26‑28/09/2011)  : #A7.
Cf. article correspondant

--------------------------

[C015] C.S. Bianchini, A. Di Renzo, T. Lucioli, F. Borgia, G. Gianfreda, P. Rossini. 2011. Lexematic units and highly iconic structures in Italian Sign Language : new methods of analysis aided by ad hoc software. Conv. FEAST (Venezia, 20‑22/06/2011).
Reprise de la méthodologie et des problématiques présentés au congrès SLI de Viterbe (cf. plus bas Bianchini et al., 2010) mais en se concentrant sur la représentation des mouvements de déplacement en LIS.

--------------------------

[C014] C.S. Bianchini, F. Borgia, M. Castelli. 2011. Le “bidouillage” : comment les locuteurs de Langue des Signes Italienne (LIS) s’approprient et modifient le SignWriting pour le rendre plus adapté à leurs exigences. 25ème Coll. Int. Cercle de Linguistique du Centre-Ouest (CerLiCO) “Transcrire, écrire, formaliser ‑ 2” (Orléans, 27‑28/05/2011) : p. 15-17.
Cf. article correspondant

--------------------------

[C012] C.S. Bianchini, A. Di Renzo, T. Lucioli, P. Rossini, E. Antinoro Pizzuto. 2010. Unità Lessematiche e Strutture di Grande Iconicità nella Lingua dei Segni Italiana (LIS) : nuovi dati e nuove metodologie di analisi. XLIV Cong. Int. Società Linguistica Italiana (SLI) “Linguistica educativa / Lessico e lessicologia” (Viterbo, 27‑29/09/2010) : p. 68-70.
Cf. article correspondant

--------------------------

[C011] E. Antinoro Pizzuto, C.S. Bianchini, D. Capuano, A. Di Renzo, T. Lucioli, P. Rossini, E. Tomasuolo. 2010. Lettura, scrittura, sordità, ambienti di apprendimento a distanza : domande, prospettive. XLIV Cong. Int. Società di Linguistica Italiana (SLI) “Linguistica educativa / Lessico e lessicologia” (Viterbo, 27‑29/09/2010) : p. 21-22.
Communication mettant en relation la création d’une plate‑forme d’apprentissage à distance (e‑learning) avec les difficultés rencontrées par les sourds dans la langue vocale écrite de leur pays. Le problème de l’hétérogénéité de la communauté sourde, qui est composée de sourds signeurs mais aussi d’oralistes, est également mis en évidence : une plate‑forme e‑learning pour les sourds doit donc prendre en considération ces deux catégories d’utilisateurs.
NB : à cause d’une erreur d’impression, la liste des auteurs dans le programme officiel était « C.S. Bianchini, A. Di Renzo, T. Lucioli, P. Rossini, E. Antinoro Pizzuto ».

--------------------------

[C011] C.S. Bianchini [G. Gianfreda, A. Di Renzo, T. Lucioli, G. Petitta, B. Pennacchi, L. Lamano, P. Rossini]. 2010. Écrire une langue sans forme écrite : réflexions sur l’écriture et la transcription de la Langue des Signes Italienne (LIS). 24ème Coll. Int. Cercle de Linguistique du Centre-Ouest (CerLiCO) “Transcrire, écrire, formaliser ‑ 1” (Tours, 04‑05/06/10) : p. 10-11.
Cf. article correspondant
NB : à cause d’une erreur d’impression, la liste des auteurs sur le programme officiel était « C.S. Bianchini » uniquement.

--------------------------

[C009] E. Antinoro Pizzuto, C.S. Bianchini, D. Capuano, G. Gianfreda, P. Rossini. 2010. Language resources and visual communication in a deaf‑centered multimodal e‑learning environment : issues to be addressed. VII Int. Conf. on Language Resources and Evaluation (LREC) - Workshop “Supporting e learning with language resources and semantic data” (La Valletta, 22‑23/05/2010).
Cf. article correspondant

--------------------------

[C008] A. Di Renzo, G. Gianfreda, L. Lamano, T. Lucioli, B. Pennacchi, P. Rossini, C.S. Bianchini, G. Petitta, E. Antinoro Pizzuto. 2009. Representation‑Analysis‑Representation : novel approaches to the study of face‑to‑face and written narratives in LIS. Int. Conf. on Sign Languages (CILS) (Namur, 16‑20/11/2009).
La LS est une langue sans écriture, ce qui en fait un objet d’étude difficile à appréhender. Cette communication visait à mettre en évidence le problème du manque de représentation des LS qui, dans certains cas, mène à des biais dans l’analyse (surtout à cause du recours à des étiquettes verbales remplaçant le signifiant par le signifié), qui peuvent fausser les résultats.

--------------------------

[C006] C.S. Bianchini, T. Lucioli, A. Di Renzo, P. Rossini. 2009. Analyse comparative de signes LSF et LIS et de gestes français sélectionnés dans des recueils destinés au grand public. Symp. Int. “Du geste au signe : le pointage dans les langues orales et signées” (Lille, 04‑05/06/2009) : p. 33-34.
Analyse de signes LIS et LSF présents dans des vidéos-dictionnaires et de gestes emblématiques de la culture française, tous transcrits en utilisant SW. Ce travail mettait en évidence l’influence de la théorie linguistique et de la notion de ce qui est réputé « digne » de faire partie des dictionnaires de LS.

--------------------------

[C005] G. Gianfreda, G. Petitta, C.S. Bianchini, A. Di Renzo, P. Rossini, T. Lucioli, B. Pennacchi, L. Lamano. 2009. Dalla modalità faccia‑a‑faccia ad una lingua scritta emergente : nuove prospettive su trascrizione e scrittura della Lingua dei Segni italiana (LIS). IX Cong. Int. Linguistica Applicata (AItLA) “Oralità/Scrittura : in memoria di G.R. Cardona” (Pescara, 19‑20/02/2009) :p. 26-30.
Cf. article correspondant

--------------------------

[C001] C.S. Bianchini, M. Castelli. 2007. Oralité, geste et langue des signes : une analyse cognitive du rapport entre expressions idiomatiques et communication non verbale en italien. II Conf. Int. Ass. Française Linguistique Cognitive (AFLiCo) “Typologie, gestes, et Signes” (Lille, 10‑12/05/2007) : p. 90-91.
Certains signes lexicaux en LIS semblent transparents, c’est-à-dire compréhensibles à des entendants ne connaissant pas la LIS. Cette communication visait à comprendre si la correspondance apparente entre certains signes et des expressions idiomatiques ou des gestes emblématiques de la culture italienne pouvait expliquer cette transparence.

*****************

C – Colloques nationaux avec comité de lecture

[C023] C.S. Bianchini, F. Borgia. 2012. Writing Sign languages : analysis of the evolution of the SignWriting system from 1995nbsp;tonbsp;2010, and proposals for future developments. Int. Jubilee Congr. Technical University (Varna [Bulgaria], 04‑06/10/12).
Cf. article correspondant

--------------------------

[C019] C.S. Bianchini. 2012. Aspects méthodologiques du recueil de données pour l’analyse d’un système de représentation de la Langue des Signes Italienne (LIS) : le SignWriting (SW). Journée doctorants Laboratoire SFL “ Quelle est la place des données dans l’élaboration des hypothèses en linguistique ? ” (Paris VIII, 16/05/2012).
Présentation sur la façon dont, au cours de ma thèse, j’ai enregistré les données de mon méta-corpus (le corpus de réflexions suscitées chez les membres sourds du LLISS par l’observation du corpus de textes en SW). 


V ‑ Cours, séminaires et activités didactiques

A – Cours universitaires semestriels

[LU003] C.S. Bianchini. a.a. 2014-2015. Licence Sciences du Langage / Langue des Signes Française. Université de Poitiers. Cf. Section 1 § IV
Cours de linguistique des LS en L1, L2 ; cours sur les applications de la linguistique au monde des médias en L1 ; cours sur les usages écrits et oraux des langues orales et signées en LS ; cours sur les systèmes de notation et d’annotation des langues orales et signées en L2 ; cours sur la diversité des langues orales et signées en L2 ; cours de linguistique appliquée en L2.

--------------------------

[LU002] C.S. Bianchini. a.a. 2013-2014. Licence Sciences du Langage / Langue des Signes Française. Université de Poitiers. Cf. Section 1 § IV
Cours de linguistique des LS en L1, L2 ; cours sur les applications de la linguistique au monde des médias en L1 ; cours sur les usages écrits et oraux des langues orales et signées en LS ; cours sur les systèmes de notation et d’annotation des langues orales et signées en L2 ; cours de méthodologie en L3.

--------------------------

[LU001] C.S. Bianchini. a.a. 2012-2013. Licence Sciences du Langage / Langue des Signes Française. Université de Poitiers. Cf. Section 1 § IV
Cours de linguistique des LS en L1, L2 et L3 ; cours sur les applications de la linguistique au monde des médias en L1 ; cours sur les systèmes de notation et d’annotation des langues orales et signées en L2.

*****************

B – Cours universitaires ponctuels

[L013] C.S. Bianchini. a.a. 2013-2014. I sistemi di trascrizione delle lingue dei segni : prospettive di ricerca. Università « Suor Orsola Benincasa », séminaire pour A. Perri “Laboratorio di Introduzione alla LIS” (Napoli, 03/03/2014).

--------------------------

[L010] C.S. Bianchini. a.a. 2012-2013. SignWriting et son application à la Langue des Signes Italienne. Université de Paris VIII, séminaire pour B. Garcia “Les langues des signes au regard de l’écriture” (Paris, 21/12/2012).
Présentation des résultats de ma thèse. Focus sur le rôle des sourds dans les recherches menées à Rome sur SW.

--------------------------

[L007] C.S. Bianchini. a.a. 2011-2012. Usage et potentiels du système SignWriting. Université de Paris VIII, séminaire pour B. Garcia “Les langues des signes au regard de l’écriture” (Paris, 27/01/2012).
Présentation des résultats de ma thèse. Focus sur la façon dont les sourds se sont approprié le système SW et sur la façon spécifique dont le système est utilisé à Rome.

--------------------------

[L003] C.S. Bianchini. a.a. 2010-2011. Écrire et transcrire les Langues des Signes avec SignWriting. Université de Paris VIII, séminaire pour B. Garcia “Les langues des signes au regard de l’écriture” (Paris, 24/11/2010).
Présentation des résultats de ma thèse. Focus sur la différence entre écrire et transcrire en LS.

--------------------------

[L002] C.S. Bianchini, A. Di Renzo, P. Rossini, E. Antinoro Pizzuto. a.a 2010-2011. Lo studio della LIS e delle Lingue dei Segni (LS) : modelli, rappresentazioni, sfide. Università di Palermo –Seminari del Master FIERI (Palermo 18‑19/11/2010).
Présentation des spécificités des LS par rapport aux LS (c.-à-d. présentation du Modèle sémiologique développé par Cuxac et collègues), ainsi que des problèmes relatifs à la représentation des LS. Ensuite, cours pratique de SW.

*****************

C – Cours extra-universitaires

[L000] C.S. Bianchini. 2011. Tutorat. Séminaire SILIS « Lingua dei Segni Italiana (LIS) e sistema di scrittura : idee e metodi di ricerca » (Roma, 11‑13/11/2011).
Tutorat lors des activités pratiques de ce séminaire dédié à l’apprentissage de SW et comptant aussi une introduction aux problèmes relatifs à la représentation des LS (accessible sans besoin de connaissances spécifiques en linguistique). Le cours était destiné à de futurs assistants à la communication scolaire.

--------------------------

[L006] C.S. Bianchini. 2011. Osservare le Lingue dei Segni nelle loro specificità : il punto di vista “non assimilazionista”. Fondazione Nazionale Fazio‑Allmayer - Master “Assistenza alla comunicazione per soggetti sordi nei processi educativi e formativi” (Palermo, 02/04/2011).
Présentation du Modèle sémiologique développé par Cuxac et collègues.

--------------------------

[L004] C.S. Bianchini. 2010. La rappresentazione delle Lingue dei Segni : la proposta SignWriting. Gruppo SILIS- Corso LIS III livello (Roma, 07/12/2010).
Présentation des problèmes de représentation des LS avec une petite introduction pratique à SW. Le cours était destiné aux étudiants du IIIe niveau de LIS (dont le but est d’atteindre le niveau B2 du CECR).

--------------------------

[L001] C.S. Bianchini, P. Rossini. 2010. Scrivere la LIS con il SignWriting : mini‑corso pratico. Ente Nazionale Sordi ‑ Corso Interpreti (Roma, 12/03/2010).
Cours pratique de SW avec une brève introduction théorique aux problèmes de représentation des LS. Le cours était destiné à de futurs interprètes.

*****************

D – Autres séminaires

[L011] C.S. Bianchini. 2013. Analyse métalinguistique d’un système d’écriture émergent : SignWriting et la Langue des Signes Italienne. Séminaire du Laboratoire FoReLL (Poitiers, 19/01/2013).
Présentation des résultats de ma thèse, en particulier de l’analyse de la lecture de textes écrits en SW. L’exposé mettait en évidence le rôle de la lisibilité dans l’évaluation de ce qui est correctement écrit en SW.

--------------------------

[L009] C.S. Bianchini. 2012. La lettura in SignWriting. Séminaire à CNR-ISTC (Rome, 31/05/2012).
...

--------------------------

[L008] C.S. Bianchini. 2012. Le système SignWriting. Séminaire à CNRS‑UMR7023 (Paris, 06/02/2012).
Présentation des différents points de vue adoptés pour l’analyse de SW dans le cadre de ma thèse (à l’intention des collègues ayant participé à la rédaction des textes de mon corpus et à la constitution de mon méta‑corpus).

--------------------------

[L005] C.S. Bianchini. 2011. SignWriting : l'émergence d'une nouvelle forme d'écriture ? Séminaire « Surdité et langue des signes : analyseurs politiques, philosophiques et sociolinguistiques. 5 : ÉcritureS » à l'École des hautes études en sciences sociales EHESS (Paris, 07/02/2011).
Présentation des résultats de ma thèse et en particulier de la comparaison entre modalité écrite et transcrite.

--------------------------

[C013]S. Maragna, E. Tomasuolo, C.S. Bianchini, A. Di Renzo, T. Lucioli, G. Gianfreda, G. Petitta, F. Borgia, E. Antinoro Pizzuto. 2010. Come favorire lo sviluppo di abilità di literacy in giovani adulti sordi : sfide e prospettive del progetto FIRB‑VISEL. ISTC‑CNR e ISSR ‑Seminari del Giovedì (Roma, 16/12/2010).
Présentation du projet VISEL, dont le LLISS était l’unité de coordination ; ma contribution a été d’expliquer les avantages de l’utilisation de SW dans une plate-forme d’apprentissage à distance (e-learning) visant à améliorer le rapport à l’écrit d’adultes sourds (pour l’italien).

--------------------------

[C004] C.S. Bianchini, G. Gianfreda, G. Petitta, A. Di Renzo, P. Rossini, T. Lucioli, B. Pennacchi, L. Lamano. 2009. La LIS, dal faccia‑a‑faccia allo scritto : nuove prospettive su trascrizione e scrittura. ISTC‑CNR e ISSR ‑Seminari del Giovedì (Roma, 15/01/2009).

Présentation des résultats préliminaires de la recherche du groupe LLISS sur la représentation des LS : premières analyses sur les versions écrites et transcrites en utilisant SW de la « PearStory » de Chafe.

--------------------------

[C003] C.S. Bianchini. 2008. Comparaison entre gestes et Signes en Italie : premiers pas. Atelier doctorants Linguistique St. Denis (Paris, 22‑23/02/2008).
Présentation de mon projet de thèse (lui-même modifié par la suite, cf. la présentation de mes recherches).

--------------------------

[C002] C.S. Bianchini, M. Castelli. 2007. Analogie ed omologie tra linguaggio gestuale e Lingua Italiana dei Segni. ISTC‑CNR e ISSR ‑Seminari del Giovedì (Roma, 22/11/2007).
Présentation de mon mémoire de Master2.

*****************

 

E ‑ Rapports de projets, évaluations et autres présentations officielles 

 

[C007] E. Antinoro Pizzuto, A. Di Renzo, T. Lucioli, B. Pennacchi, P. Rossini, V. Volterra, C.S. Bianchini, G. Gianfreda, G. Petitta, E. Tomasuolo, L. Lamano. 2009. Signed languages, vocal languages, literacy : models, representations, challenges. CNR Int. Panel Evaluation Meeting (Roma, 15/09/2009).
Présentation des activités du laboratoire ISTC‑CNR lors de la conférence pour l’évaluation du laboratoire (équivalent de la visite AERES).

--------------------------

[...] D. Boutet, P. Doan, C. Danet, I. Renna, T. Goguely, C.S. Bianchini, M. Rébulard. 2014. Typannot: annoter les langues des signes par un système glyphique adapté [titre non définitif]. Présentation annuelle au Ministère de la Culture et de la Communication (Aubervilliers, 2/12/2014)
Résultats préliminaires du projet Typannot: état de l'art sur les systèmes d'écritures et de représentation du mouvement; présentation préliminaire de la représentation des configurations de la main basée sur le système de Eccarius et Brentari. 

*****************

F ‑ Mémoires co‑dirigés 

F. Borgia. 2010. SWift : Sign Writing improved fast transcriber (directeur : M. De Marsico ; co‑directeur : C.S. Bianchini). Mémoire de Laurea spécialistica (équivalent Master2) en Informatique. Università di Roma 1 “ Sapienza”.
Mémoire en informatique visant la réalisation d’un éditeur de texte en SW, qui soit ergonomique et « deaf‑centered ». 


VI – Comités d’organisation

Formation « Notation, annotation et analyse de corpus multimodaux avec CLAN » proposée par le Groupe « Multimodalité et modalité gestuo-visuelle » du consortium « Corpus oraux et multimodaux » (IRCOM/Human-Num) (MSHS Poitiers, 17-18/11/2014). Membre du Comité d'organisation.

Formation « Notation, annotation et analyse de corpus multimodaux avec ELAN » proposée par le Groupe « Multimodalité et modalité gestuo-visuelle » du consortium « Corpus oraux et multimodaux » (IRCOM/Human-Num) (MSHS Poitiers, 19-20/11/2014). Membre du Comité d'organisation.

Journée d'étude « Journée des doctorants du Laboratoire SFL : Quelle est la place des données dans l’élaboration des hypothèses en linguistique ?  » (Paris VIII, 15/05/2012). Membre du Comité d'organisation.

Séminaire SILIS « Lingua dei Segni Italiana (LIS) e sistema di scrittura : idee e metodi di ricerca » (Roma, 11‑13/11/2011). Membre du Comité d’organisation didactique.